08 mai 2017

Portrait d'auteure : Manon Corriveau Côté

Depuis la création de ce blog, en 2011, j'ai publié une trentaine de portraits d'auteur. Il est peut-être temps de vous présenter l'auteure qui se cache derrière Une épagneule raconte.

portraitAprès avoir obtenu un Diplôme d'études collégiales en Sciences humaines, Manon Corriveau Côté a fait des études en Droit civil à l’Université de Montréal, puis en Common Law à l’Université McGill. Ce qui l’a éventuellement conduite vers Ottawa, où elle a œuvré pendant plusieurs années dans les domaines de la traduction juridique et de la rédaction législative.

C'est un revers de santé qui l'a éventuellement forcée à suivre une autre voie. En 2012, elle a fait l’objet d’un reportage sur l’écriture thérapeutique dans le cadre de l’émission C’est ça la vie, diffusée à la télévision de Radio-Canada. Aujourd’hui, c’est avec un plaisir toujours renouvelé qu’elle se consacre à la littérature jeunesse.

1. Dans quelle région habitez-vous?

Native de l’Estrie, j'ai grandi dans une petite ville où l’on fabriquait du papier (il n’y a peut-être aucun rapport, mais les livres ont toujours été au cœur de ma vie). Aujourd'hui, j'habite en Outaouais.

2. À l’école primaire, quelle était votre matière préférée?

Le français, bien sûr, suivi de près par les arts plastiques. L'éducation physique était mon talon d'Achille. En fait, j'avais beaucoup d'énergie, mais je n'aimais pas l'exercice pour l'exercice. Pour me motiver, il fallait que ce soit un jeu.

3. Enfant, qui était votre auteur favori?cendrillon-248571

Avant l'âge de 6 ans, j'adorais les auteurs de contes classiques (Hans Christian Andersen, les frères Grimm, Charles Perrault, etc.) À cette époque, je ne savais pas encore lire, alors c'est ma tante Lorraine qui me les lisait lorsqu'elle me gardait. Excellente conteuse, elle n'avait pas toujours besoin du livre pour raconter une histoire.

À partir de 7 ou 8 ans, mes auteures préférées étaient la Comtesse de Ségur et Enid Blyton. Je dévorais leurs livres. Heureusement pour moi, ces auteures avaient été très prolifiques.

1540-1

Le%20Club%20des%20Cinq%20en%20péril

 

                 

556bobmoraneQuand j'avais 10 ou 11 ans, j'ai commencé à lire les romans d'aventures écrits par Henri Vernes. J'ai dû lire tous les livres Bob Morane de la bibliothèque de l'école. 

 

Agatha_christie_drame_en_trois_actes_m

 

Puis vers l'âge 12 ans, j'ai découvert les romans policiers de la grande Agatha Christie. C'est un genre que je n'ai jamais cessé d'apprécier.

 

 

4. Quels fruits et légumes aimeriez-vous manger presque tous les jours?

La liste des fruits et légumes que j'aime est assez longue, mais si je devais en choisir, je vous dirais :

  • tomates, fraises et pommes grenade
  • pommes de terre, carottes et maïs

5. Avez-vous un animal de compagnie?

10565167_958346990907194_8668418941149063925_n

Pas présentement, mais j'ai eu une chienne épagneule pendant 12 ans. C'est d'ailleurs elle qui m'a inspiré mes premiers romans jeunesse. Aujourd'hui, je profite à l'occasion de la compagnie d'un charmant West Highland Terrier que ma fille et son conjoint ont adopté. Il se nomme Gandalf, et c'est un chien affectueux et très intelligent.

Crédit photo : Laurence B.C.

               BIBLIOGRAPHIE

Chants du cœur, Fondation littéraire Fleur de Lys, 2008, 98 p. (Poésie) 

Les mémoires d’un ange poilu, Éditions Z’ailées,  collection “Z’enfants”, 2009, 85 p.  (Littérature jeunesse)  

ABC d’un génie ignoré, Éditions Z’ailées, collection “Z’enfants”, 2012, 134 p. (Littérature jeunesse)
Récipiendaire du prix littéraire du Journal Le Droit 2013, dans la catégorie “Jeunesse”

L’année noire d’une souris grise, Éditions Z’ailées,  collection “Z’enfants”, 2014, 144 p. (Littérature jeunesse)  

Bernie’s Quest: A Feathery Tale, autoédition via lulu.com, 2014, 58 p. (Littérature jeunesse)

Amours, courriels et surnaturel, Éditions Z’ailées,  collection “Z’ados”, 2017, 222 p. (Littérature jeunesse) 

 

Posté par Manon Corriveau à 17:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires sur Portrait d'auteure : Manon Corriveau Côté

Poster un commentaire