Une épagneule raconte...

23 août 2017

Roman jeunesse "Ne pleurs pas libellule"

51ts6DoiRCL__SX210_

 

« Les choses s’éclaircissent lorsqu’on regarde au-delà des apparences. »

 

Ce roman écrit par Linda Joy Singleton, et habilement traduit par Lynda Leith, est une découverte. L'histoire est originale, les personnages ont du caractère (et de la personnalité), et l'écriture est fluide. Elle a retenu mon attention jusqu'à la fin du livre. C'est le type de roman qu'on est triste de terminer. Heureusement, ce livre publié en 2007 est le premier de la série « Visions », qui compte 5 autres tomes.


15 août 2017

"Amours, courriels et surnaturel"

Article paru dans La Revue de Gatineau, du 9 août 2017.

Revue de Gatineau

08 mai 2017

Portrait d'auteure : Manon Corriveau Côté

Depuis la création de ce blog, en 2011, j'ai publié une trentaine de portraits d'auteur. Il est peut-être temps de vous présenter l'auteure qui se cache derrière Une épagneule raconte.

portraitAprès avoir obtenu un Diplôme d'études collégiales en Sciences humaines, Manon Corriveau Côté a fait des études en Droit civil à l’Université de Montréal, puis en Common Law à l’Université McGill. Ce qui l’a éventuellement conduite vers Ottawa, où elle a œuvré pendant plusieurs années dans les domaines de la traduction juridique et de la rédaction législative.

C'est un revers de santé qui l'a éventuellement forcée à suivre une autre voie. En 2012, elle a fait l’objet d’un reportage sur l’écriture thérapeutique dans le cadre de l’émission C’est ça la vie, diffusée à la télévision de Radio-Canada. Aujourd’hui, c’est avec un plaisir toujours renouvelé qu’elle se consacre à la littérature jeunesse.

1. Dans quelle région habitez-vous?

Native de l’Estrie, j'ai grandi dans une petite ville où l’on fabriquait du papier (il n’y a peut-être aucun rapport, mais les livres ont toujours été au cœur de ma vie). Aujourd'hui, j'habite en Outaouais.

2. À l’école primaire, quelle était votre matière préférée?

Le français, bien sûr, suivi de près par les arts plastiques. L'éducation physique était mon talon d'Achille. En fait, j'avais beaucoup d'énergie, mais je n'aimais pas l'exercice pour l'exercice. Pour me motiver, il fallait que ce soit un jeu.

3. Enfant, qui était votre auteur favori?cendrillon-248571

Avant l'âge de 6 ans, j'adorais les auteurs de contes classiques (Hans Christian Andersen, les frères Grimm, Charles Perrault, etc.) À cette époque, je ne savais pas encore lire, alors c'est ma tante Lorraine qui me les lisait lorsqu'elle me gardait. Excellente conteuse, elle n'avait pas toujours besoin du livre pour raconter une histoire.

À partir de 7 ou 8 ans, mes auteures préférées étaient la Comtesse de Ségur et Enid Blyton. Je dévorais leurs livres. Heureusement pour moi, ces auteures avaient été très prolifiques.

1540-1

Le%20Club%20des%20Cinq%20en%20péril

 

                 

556bobmoraneQuand j'avais 10 ou 11 ans, j'ai commencé à lire les romans d'aventures écrits par Henri Vernes. J'ai dû lire tous les livres Bob Morane de la bibliothèque de l'école. 

 

Agatha_christie_drame_en_trois_actes_m

 

Puis vers l'âge 12 ans, j'ai découvert les romans policiers de la grande Agatha Christie. C'est un genre que je n'ai jamais cessé d'apprécier.

 

 

4. Quels fruits et légumes aimeriez-vous manger presque tous les jours?

La liste des fruits et légumes que j'aime est assez longue, mais si je devais en choisir, je vous dirais :

  • tomates, fraises et pommes grenade
  • pommes de terre, carottes et maïs

5. Avez-vous un animal de compagnie?

10565167_958346990907194_8668418941149063925_n

Pas présentement, mais j'ai eu une chienne épagneule pendant 12 ans. C'est d'ailleurs elle qui m'a inspiré mes premiers romans jeunesse. Aujourd'hui, je profite à l'occasion de la compagnie d'un charmant West Highland Terrier que ma fille et son conjoint ont adopté. Il se nomme Gandalf, et c'est un chien affectueux et très intelligent.

Crédit photo : Laurence B.C.

               BIBLIOGRAPHIE

Chants du cœur, Fondation littéraire Fleur de Lys, 2008, 98 p. (Poésie) 

Les mémoires d’un ange poilu, Éditions Z’ailées,  collection “Z’enfants”, 2009, 85 p.  (Littérature jeunesse)  

ABC d’un génie ignoré, Éditions Z’ailées, collection “Z’enfants”, 2012, 134 p. (Littérature jeunesse)
Récipiendaire du prix littéraire du Journal Le Droit 2013, dans la catégorie “Jeunesse”

L’année noire d’une souris grise, Éditions Z’ailées,  collection “Z’enfants”, 2014, 144 p. (Littérature jeunesse)  

Bernie’s Quest: A Feathery Tale, autoédition via lulu.com, 2014, 58 p. (Littérature jeunesse)

Amours, courriels et surnaturel, Éditions Z’ailées,  collection “Z’ados”, 2017, 222 p. (Littérature jeunesse) 

 

06 mai 2017

"Amours, courriels et surnaturel"

Mon nouveau roman figurait parmi les suggestions de lecture estivale parues aujourd'hui dans le Journal de Montréal et le Journal de Québec. Un grand merci aux Éditions Z'ailées, ainsi qu'à mes lecteurs actuels et futurs.

                                DSC02892 (3)

 

 

04 janvier 2017

Chien d'assistance

51o-QfuSqTL

Cette histoire vécue est doublement intéressante, car elle a été écrite à quatre mains; ce qui permet au lecteur de voir les deux côtés de la médaille : la version du mari, revenu de la guerre du Golfe en fauteuil roulant et émotivement brisé, ainsi que celle de son épouse,  qui doit élever deux jeunes enfants tout en prenant soin d'un "étranger" récalcitrant. Ils témoignent aussi de la façon dont un chien exceptionnel a changé leur vie. Ce livre très inspirant illustre bien la connexion émotionnelle très particulière existant entre les humains et les chiens. Ces derniers sont des exemples de dévouement et d'amour inconditionnel. Un livre très inspirant !

    "Je pense sincèrement que grandir au contact d'animaux est bénéfique pour les enfants, qui apprennent ainsi à s'occuper d'autrui de multiples façons."

Posté par Manon Corriveau à 12:50 - - Commentaires [0]
Tags : , , , , , ,

21 novembre 2015

West Highland Terrier

En juin dernier, ma fille et son conjoint ont adopté un West Highland Terrier (un "Westie", pour les amis). Ce petit ange poilu se nomme Gandalf. C'est une race de chien que je connaissais peu, mais depuis, j'en vois partout. Il faut dire qu'ils sont vraiment mignons.

Il y a deux semaines, il y avait un Westie dans un épisode de L'auberge du chien noir, à Radio-Canada.

DSC01553

Aujourd'hui, c'est à CBC, lors de la parade du Père Noël à Ottawa, que j'ai eu le plaisir d'en voir plusieurs.

DSC01592

Posté par Manon Corriveau à 20:01 - Commentaires [0]
Tags : , ,
27 octobre 2015

Bernie's Quest - Kindle Edition

Bernie's Quest cover (3)

Great news!

The Kindle Edition of my first book in English Bernie's Quest: A Feathery Tale is now available for $2.99 (on lulu.com, Amazon.ca, etc.). 

This edition includes some useful hyperlinks.

Moreover, the illustrations in black and white, made by Suzanne Côté for the paper edition, have been digitally colored, especially for the Kindle Edition, by Laurence Beaudoin Corriveau (who also designed the book cover).

 

 

  

28 juin 2015

Coup de coeur littéraire

J'ai terminé, il y a quelques semaines, la lecture d'un livre qui m'habite encore... Il s'intitule "Vieux, râleur et suicidaire : La vie selon Ove."

À CVT_Vieux-raleur-et-suicidaire--La-vie-selon-Ove_3516cinquante-neuf ans, Ove se sent vieux. Veuf, grincheux et dépressif, il n’'attend plus qu'’une seule chose de la vie : la mort ! Depuis que sa femme est décédée et qu’'il a été licencié, il erre dans sa maison, fait des rondes de sécurité dans le quartier pour vérifier que tout est en ordre, engueule les résidents de son lotissement et se sent atrocement inutile, au point de décider d'’en finir.

Mais entre la corde qui cède alors qu’'il s’'apprête à se pendre et un chat de gouttière impertinent, ce n'’est pas si simple. Sans compter que ses nouveaux voisins, Parvaneh, une jeune Iranienne, son mari et leurs deux charmants enfants, dérangent Ove en permanence et interrompent chacune de ses tentatives de suicide, ce qui le met dans une rage folle. Bref, Ove n'’est pas près d’'accéder au repos éternel.

Ce premier roman de l'auteur suédois Fredrik Backman est un véritable coup de cœur ! Il a réussi à me faire rire et sourire à chaque page, ainsi qu'à me faire pleurer à maintes reprises. À la fois simple et profond, son texte est d'une telle poésie que j'ai pris plaisir à relire certains passages plusieurs fois... même s'il me tardait de connaître la suite de cette histoire pleine de rebondissements.

Voici quelques citations tirées de cette oeuvre sublime...

"Reconnaître ses torts n'est pas une chose facile. Surtout quand on a eu tort pendant très longtemps."

"[...] le chagrin est un sentiment à double tranchant, car quand les hommes ne le partagent pas, il peut partager les hommes."

 

 

16 mai 2015

Suggestion de lecture

51vn1Dt4FcLJ'ai eu le plaisir de lire récemment Mon chien chez le psy, tome 2, de Jean Lessard et Isabelle Borremans.

Ce livre offre des réponses claires à des questions courantes sur le comportement canin. (Notons qu'il n'est pas obligatoire d'avoir lu le premier tome pour apprécier ce tome 2.) Les commentaires des auteurs témoignent de leur connaissance approfondie du sujet, et de leur amour des chiens.

Divisé en 4 chapitres (Mon chien à la maison, Mon chien en société, Mon chiens et ses émotions, Mythes et réalités), ce petit guide pratique, illustré par François Thisdale, est à la fois drôle et intelligent. Subtilement, les auteurs font ainsi l'éducation des lecteurs, que ces derniers prévoient adopter un chien ou qu'ils en soient déjà propriétaires.

Voici quelques-uns des excellents conseils fournis par Jean Lessard et Isabelle Borremans...

  • Afin d'élever correctement votre compagnon, vous devez appliquer les trois principes suivants : calme, constance et clarté.
  • Si votre chien manque d'activité au quotidien, il risque de s'en inventer. Et souvent, ses trouvailles ne vous plairont pas.
  • Lorsque vous courez après votre petit compagnon dans la maison pour l'attraper, vous alimentez son comportement de fuite et vous créez ainsi un jeu qui est très amusant pour lui, mais qui l'est moins pour vous.

Pour en apprendre davantage, je vous recommande les sites suivants :

http://www.isabelleborremans.com/

http://www.jeanlessard.com/

13 mai 2015

Lu récemment...

 

C_La-faille-en-toute-chose_7705Ai-je mentionné que j'avais un petit faible pour les romans policiers? Voilà, c'est fait ! Maintenant que je me suis confessée, j'aimerais vous parler du dernier livre de Louise Penny, que j'ai eu le bonheur de lire récemment : La faille en toute chose.

Il y a une faille en toute chose
C’est ainsi qu’entre la lumière.

     Ce petit chef d'œuvre vient conclure en beauté la série des "enquêtes de l'inspecteur-chef Gamache". L'auteure s'est toute fois gardé une petite fenêtre entrouverte, au cas où l'inspecteur-chef aurait une soudaine envie de reprendre du service :
-- le travail qu'il faisait, Armand l'a dans le sang. Il prend peut-être sa retraite, mais il ne peut pas arrêter.
-- Vraiment? avait demandé Jean-Guy, pas convaincu. Parce que le chef semble pas mal certain.
-- Il ne le sait pas encore.

     Question d'attiser votre curiosité de lecteur, voici quelques citations tirées du livre :

"Ayant vécu à Montréal pendant toute sa vie d'adulte, elle avait oublié à quel point la neige pouvait être belle. D'après son expérience, c'était quelque chose qu'on devait enlever. C'était une corvée tombant du ciel."

"...il était tellement plus facile de tirer sur quelqu’un que de parler. Tellement plus facile de crier que d’être raisonnable. Tellement plus facile d’humilier, de rabaisser et d’abuser de son autorité que de se montrer digne et courtois, même avec ceux qui ne l’étaient pas eux-mêmes."

"C'était, savait Gamache, l'une des grandes qualités d'Isabelle Lacoste, une qualité si facilement sous-estimée : elle était très, très patiente."    

91uGuwnlCTL

     Je dois mentionner que le premier livre de la série a fait l'objet d'un téléfilm intitulé Still Life, qui n'est maleureusement pas encore disponible en français. Le personnage principal, l'inspecteur chef Armand Gamache, est incarné par l'acteur britannique Nathaniel Parker. Ce dernier tenait aussi le rôle de l'inspecteur Thomas Lynley, dans les 23 téléfilms créés d'après les romans d'Elizabeth George, et diffusés de 2001 à 2007.

09 mai 2015

Découverte littéraire récente

61ZqdwurwGL

J'aimerais vous parler d'un livre que j'ai eu le plaisir de lire récemment :

Michael Jackson : L'énigme de Le Fab et Lobel.

Le scénario de cette bande dessinée explore le mystère entourant la mort de Michael Jackson. Trois héros joignent leurs forces pour tenter d’éclaircir l’affaire : une fan endeuillée en provenance de Paris, un journaliste venu de Rome en quête d’un scoop, et un inspecteur de New York. Ce dernier a été chargé, à la suite du suicide d’un jeune fan parti « rejoindre son idole », d’enquêter sur la mort « présumée » de Michael.

Cette BD est superbement illustrée par Beni Lobel. Les personnages connus sont très ressemblants et les représentations de chorégraphies si réussies qu’on croirait entendre la musique. Parsemée de paroles de chansons de la star, L’énigme ravira les fans de ce grand artiste et séduira ceux qui ne le connaissaient pas assez.

Je terminerai avec une citation extraite de cette BD :

« Pour tous les fans, "Gone too soon", s’est imposé comme un hymne spontané. Comme si seul Michael lui-même avait pu donner une identité à la perte que nous ressentions tous, au travers de ces lignes qu’il avait écrit à la mémoire du jeune Ryan White. »

07 mai 2015

Dans mon jardin...

Crocus 25 avril 2015Me voici de retour après quelques mois d'hibernation. Ayant planté, l'automne dernier à la campagne, quelques centaines de bulbes, j'ai passé l'hiver en attente de leur floraison...

Ça y est ! Les crocus sont sortis vainqueur de la course (photo ci-contre).

Le nom crocus vient du grec krokos qui signifie « safran ». On appelle également safran, une épice très dispendieuse extraite du Crocus sativus. Précisons qu'il faut plus de 150 000 fleurs pour produire un kilo de safran frais; et ce dernier ne représentera qu'un cinquième de kilo, une fois séché !

Le safran est connu depuis l'antiquité. Les Egyptiens, les Hébreux, les Indiens et les Perses la cultivaient pour récolter la fameuse épice dont ils se servaient pour aromatiser les aliments. Dans ces civilisations, le safran servait également d'offrande aux dieux et également de teinture pour les soieries. Les Romains quant à eux l'appréciaient tout particulièrement en infusion. Du Moyen-Age jusqu'à la fin du 19e siècle, cette plante était tellement vénérée qu'on l'incluait automatiquement dans la dote des jeunes filles à marier.

Mes crocus sont "cultivés", mais certaines variétés sont sauvages. C'est le cas du Crocus des Prairies, qui est l'emblème floral du Manitoba (une province canadienne).

Dans la mythologie grecque, on raconte qu’un jeune homme amoureux de la nymphe Smylax, qui ne l'aimait pas en retour, fut changé en crocus par les dieux pour apaiser sa peine.

Le crocus symbolise le "Bonheur de jeunesse".

Quoiqu'il en soit, j'ai encore plus d'espoir pour l'an prochain. En effet, dans les pelouses, le crocus se multiplie facilement et naturellement d'une année sur l'autre sans entretien particulier (ce qui est parfait pour les jardiniers paresseux et pour ceux qui, comme moi, adorent les fleurs mais n'ont pas le pouce vert). Il faut seulement éviter de lui couper les feuilles avant qu'elles ne soient fanées, car il a besoin de restituer ses réserves après sa floraison.

19 février 2015

Portrait d'auteure : Aude Vidal-Lessard

102157920 (2)

Aude est née à la campagne en 1993. Cette jeune auteure de la relève a commencé à écrire à l’âge de 11 ans et, une fois lancée, elle n'a pas pu s’arrêter. Elle faisait lire tous ses textes à ses amis, qui lui donnaient leurs commentaires et lui demandaient toujours pour quand était la suite.

À l'âge de 16 ans, elle a participé à Sors de ta bulle, un concours littéraire de la Commission scolaire de la Région-de-Sherbrooke qui s’échelonnait sur toute l’année scolaire. Le prince oublié, manuscrit de ce qui allait devenir son tome 1 de la série Polux, a remporté le troisième prix, Mention spéciale. Cela lui a donné suffisamment confiance en elle pour qu'elle retravaille son texte et le fasse ensuite parvenir à différentes maisons d’édition. En août 2011, elle recevait déjà une réponse positive des éditions AdA Inc.

1. Dans quelle région habitez-vous?

J'habite à Sherbrooke! Cela fait maintenant un an et demi! J'ai emménagé en appartement avec mon copain, avec qui je suis depuis 6 ans et demi, maintenant. Avant de quitter le nid familial, je vivais à Johnville, un village à 20-30 minutes du Centre-ville de Sherbrooke. Mes parents vivent toujours là-bas, et je vais régulièrement leur rendre visite. :)

2. À l’école primaire, quelle était votre matière préférée?

Au primaire, j'avais un faible pour le français, mais particulièrement pour le cours d'arts plastiques. J'avais une fâcheuse tendance à gribouiller dans mon agenda pendant les explications de l'enseignant (au secondaire aussi, en fait). Je crois que si je ne préférais pas le français aux arts, c'est simplement parce que je n'avais pas le droit d'écrire ce que je voulais, parce que les sujets m'ennuyaient toujours à l'extrême et parce que je détestais les présentations orales. Je suis plutôt timide en public, en fait. Quant aux arts, je dessine encore beaucoup, aujourd'hui, et j'aime la photographie, la peinture, etc.

3. Enfant, qui était votre auteur favori?

Mon auteur favori de tous les temps est Kenneth Oppel, l'auteur de la trilogie Silverwing, de celle de Matt Cruse, de la duologie L'apprentissage de Victor Frankenstein, et de bien d'autres choses encore. Silverwing est en fait la première série que j'ai lue et dévorée, et je n'étais alors âgée que de 9 ans, si je me souviens bien. Depuis, j'ai relu cette trilogie trois fois, la dernière fois remontant à mes 16 ans, je crois. Quand on y pense, j'ai commencé à écrire car j'adorais lire, ce qui n'aurait pas été le cas sans Silverwing. D'une certaine manière, Kenneth Oppel a donc fait de moi ce que je suis aujourd'hui, et il restera à jamais l'une de mes plus grandes idoles. Juste derrière se trouve Philip Pullman, l'auteur de la merveilleuse trilogie À la croisée des mondes. Comme pour Oppel, il a été l'un de mes premiers coups de cœur en littérature. Ces deux auteurs sont mes modèles et, jusqu'à un certain point, mes guides.

4. Quels fruits et légumes aimeriez-vous manger presque tous les jours?

Hum, question difficile. Je suis une grande fan de baies. J'aime particulièrement les framboises et les fraises. L'été, j'en mange des bols entiers pour déjeuners, desserts et collations. J'en mange avec les gâteaux, la crème glacée ou seules. Quant aux légumes... Les pommes de terre, je suppose? J'aime également l'oignon et l'ail, j'en mets dans toutes mes recettes. Mais rien ne bat une bonne cuillerée de patates pilées!

10615708_822335381172683_646550949_n

5. Avez-vous un animal de compagnie?

J'ai un chatte âgée d'une dizaine d'années du nom de Lily. Je l'ai vue naître et peu avant que j'emménage avec mon copain, elle a pris sa "retraite", comme nous aimons le dire. Elle vivait chez mes parents, à la campagne, et était une chatte d'extérieur. Maintenant, elle passe ses journées au chaud, dans le confort du sofa ou du fauteuil de bureau de mon copain!

BIBLIOGRAPHIE

    Série "Polux" publiée Éditions AdA (Pour les 9 à 12 ans)

Le prince oublié, tome 1, 2012

l97828966756091Résumé

Tout le monde sait qui est le Rôdeur. C’est le plus jeune, le plus  talentueux et le plus recherché de tous les hors-la-loi, mais c’est  aussi le plus mystérieux. Personne ne connait sa véritable identité.  Personne sauf Tara, cette fille qui est entrée dans sa vie le soir d’un  cambriolage raté. Et c’est là que tout est devenu compliqué.

L'oeil de glace, tome 2, 2012

Résumé

l97828966756161Après avoir survécu à une chute qui aurait dû leur être fatale, Polux et Tara ont trouvé refuge chez les Oubliés, une tribu pacifique installée  dans le Grand Nord. Le Rôdeur espérait profiter de l’hospitalité des  habitants le temps de reprendre des forces, mais le sort en a décidé  autrement: entre Kennza, une fille qui s’est mis en tête de faire  concurrence à Tara, et cet homme mystérieux qui épie ses moindres gestes du haut de sa tour, Polux n’a aucune idée de ce qui l’attend. Mais  alors là, absolument aucune…

La pierre des mages, tome 3, 2012

l97828966771461Résumé

Polux se rend chez les Fugitifs pour confronter Castor. Son chemin croise alors celui d’étranges créatures à la peau noire qui ne semblent pas lui vouloir du bien. Qui sont ces êtres terrifiants? Et surtout, quelle est la véritable nature de cette pierre noire qu’ils convoitent tant? De son côté, Tara accepte enfin sa véritable nature: elle est une Tueuse. Elle doit maintenant convaincre Diego, l’homme qui lui a jadis offert ses pouvoirs, qu’elle mérite toujours son tatouage. Mais voilà que son passé la rattrape ; un passé qui a de grands yeux verts et des lèvres incroyablement douces…

Les êtres du chaos, tome 4, 2013

Résumé

l97828973331571Les choses ayant été clarifiées avec son frère, Polux parcourut des centaines de kilomètres et frôla la mort, pas une mais deux fois pour retrouver Tara. Il espère maintenant que la Tueuse et lui pourront être réunis, et que le rythme effréné de leur vie se calmera quelque peu. Malheureusement, l’adolescente n’a pas renoncé à l’idée de faire face à son passé, et la route qui les mène à la tribu des Tueurs est parsemée d’embûches. Le danger rôde… Et cela, bien plus près que le Rôdeur ne pourrait l’imaginer. Comme si ce n’était pas assez, voilà que Polux devra encore une fois se battre pour sa survie, tentant d’échapper aux griffes de Diego, un Tsaye cruel et avide de pouvoir qui convoite la pierre; mais, surtout, il se verra engagé dans une bataille pour le coeur de Tara.

L'éveil du loup, tome 5, 2014

l97828975201201Résumé

Suite à la perte tragique de l’un de ses proches, Tara se replie sur elle-même. Son attitude froide l’éloigne de Polux, qui est pourtant bien décidé à la reconquérir; la détermination de l’adolescent sera toutefois ébranlée lorsqu’il croisera le regard d’Akouney, une jeune fille qu’il rencontrera au cours d’une quête qui conduira leur groupe au coeur des terres du Sud. Là-bas, les révélations se feront nombreuses…

 

L'auteure prévoit un 6e tome suivi d'un dernier livre épilogue. Elle a également d'autres projets dont une série mettant en vedette Cat Lafleur. À suivre... 

Pour en apprendre davantage sur cette auteure, consultez son blog :
http://aude-vidal-lessard.blogspot.ca/

Fleur exotique : Acalyphe

AcalypheVoici une autre de mes découvertes lors de mon séjour à Cayo Santa Maria (Cuba). Cette plante se nomme « Acalypha hispida » en latin.

La forme et la couleur de ses fleurs ont inspiré de nombreuses appellations peu importe la langue. En espagnol, l’acalyphe est communément appelée : « Moco de pavo » ou « Manto de candela ». Tandis qu’en portugais son nom est « Rabo de gato »

En français, on la surnomme : « Queue de macaque », « Queue de chat », « Queue de rat » ou « Ricinelle ».

En anglais, on l’appelle « Chenille Plant », mais on la connaît aussi sous les noms : « Fox tail », « Lipstick Plant », « Philippines Medusa » et « Red hot cat's tail ».

Cette plante originaire d’Océanie est est toxique et irritante dans toutes ses parties.

18 février 2015

Fleur exotique : Plumeria (Frangipanier)

Plumeria

Cet arbuste exotique photographié à Cayo Santa Maria (Cuba) m'a donné du fil à retordre lorsque vint le moment de l'identifier... Les fleurs tropicales blanches au coeur jaune sont assez nombreuses.

J'ai finalement découvert qu'il s'agissait du « Frangipanier » (« Frangipani » en anglais, et « Plumeria alba » en latin). Le frangipanier fait partie des plus beaux arbres tropicaux à fleurs du continent américain ; c'est, en outre, une plante parfumée et médicinale. En Asie Orientale il a la réputation d'être immortel car on raconte qu'il continue à donner des fleurs et des feuilles alors même qu'il est arraché.

En espagnol, il est connu sous différents noms :

  • Flor de Mayo (ce qui signifie "fleur de mai")
  • Franchipán blanco
  • Franchipan Alhelí
  • Plumeria blanca

Le genre, à l'origine orthographié plumiera, fut nommé en l'honneur du botaniste français du XVIIe siècle Charles Plumier. Ce genre comprend 8 espèces.

Le nom commun « frangipanier » vient de celui d'un marquis italien du XVIe siècle, Frangipani, qui avait créé un parfum à base de plumeria.

La fleur de frangipanier est l'un des symboles nationaux du Laos où elle est connue sous le nom de dok champa.

Dans certaines croyances populaires, le frangipanier fournit un abri à des fantômes et des démons. Cependant, son parfum est associé aux vampires dans le folklore malais.

Au Bangladesh, les fleurs blanches, et en particulier celles du plumeria sont associées aux funérailles et à la mort.

Appelé champa khawm en Thaïlande, kemboja en Malaisie et en Indonésie, sa fleur est utilisée en offrandes aux dieux lors des cérémonies religieuses dans les temples à Bali où elle orne également la coiffe des danseuses de legong.

Dans la culture polynésienne, la fleur peut être portée par les femmes pour indiquer l'état de leur relation - sur l'oreille droite, si en recherche d'une relation, et sur la gauche si elle est prise.

Dans plusieurs îles du Pacifique comme Tahiti, Fidji ou Hawaï, le plumeria est utilisé pour faire des lei (couronne de fleurs).

 

17 février 2015

Portrait d'auteure : Isabelle Lauzon

th

Isabelle Lauzon écrit autant pour la jeunesse que pour les adultes. D’abord nouvelliste (noir, général, fantastique, science-fiction, fantasy), elle a publié en 2014 un premier roman jeunesse intitulé Malina, mi-sorcière, mi-fée (Éditions Z’ailées). On peut aussi la lire dans les collectifs 6, chalet des brumes et Dix ans d’éternité (Éditions les Six Brumes).

Mère de deux enfants et conjointe dévouée, elle travaille à temps plein comme secrétaire dans une caserne de pompiers. Où donc trouve-t-elle le temps d’écrire? C’est un mystère!

1. Dans quelle région habitez-vous?

J'habite présentement dans les Laurentides. Auparavant, moi et ma petite famille résidions à Mirabel, mais nous avons déménagé pour que mon conjoint et moi puissions nous rapprocher du travail. Et aussi, pour que nos enfants (15 et 11 ans) aient accès à davantage de ressources (transport en commun, cégeps, endroits où travailler), ceci afin de faciliter leurs vies d'adolescents et de futurs adultes.

2. À l’école primaire, quelle était votre matière préférée?

Au primaire, j'aimais beaucoup la musique, même si la flûte à bec n'est pas l'instrument qui émet les sons les plus mélodieux! (rire) Durant tout mon secondaire, j'ai joué de la flûte traversière. Incroyable de penser qu'aujourd'hui, je n'arriverais probablement plus à en tirer quoi que ce soit... C'est fou ce qu'on oublie vite! Sinon, j'aimais beaucoup le français. Mes meilleurs moments, c'était lorsqu'on nous demandait de rédiger des compositions. Mais je n'aimais pas beaucoup les exposés oraux à l'époque, j'étais très timide. Ce qui a beaucoup changé depuis!

3. Enfant, qui était votre auteur favori?

J'ai beau me creuser la tête, je suis incapable de me souvenir d'un seul auteur... Désolée! En fait, à cette époque, je lisais surtout ce qui me tombait sous la main ou ce qu'on voulait bien me donner! D'ailleurs, ma marraine (Claudine), à l'époque, a grandement contribué à me faire aimer la lecture. Je me souviens qu'elle m'a donné plusieurs bouquins de la Comtesse de Ségur, que j'ai relus à plusieurs reprises! Sinon, nous allions à la bibliothèque avec notre école et je m'émerveillais devant cette immensité de livres à découvrir... quel plaisir lorsqu'à douze ans, j'ai eu le droit d'accéder à la section des "grands"!

Je tiens à préciser aussi que dans ma jeunesse, j'ai eu la chance d'avoir des tantes qui lisaient beaucoup. Elles remplissaient des boîtes de livres (de toutes sortes et de tous les genres) et nous les prêtaient pour une certaine période. Et je me dépêchais de tout lire!

4. Quels fruits et légumes aimeriez-vous manger presque tous les jours?

Je mange tous les jours des bananes, c'est un fruit dont je ne me lasse pas! Du côté des légumes, je varie mes plaisirs, mais les carottes sont un incontournable (crues ou cuites à la vapeur, en salade, ordinaires ou nantaises, c'est mon légume fétiche!)

5. Avez-vous un animal de compagnie?

11004168_816588675078045_22115615_nJ'en ai deux : Katou (10 ans) et Brad (9 ans). Katou est une magnifique chatte de couleur "tigré d'Espagne", très affectueuse et particulièrement attachée à mon conjoint (elle l'idolâtre et le vénère, il est tout son univers!). Brad est MON chat à moi! Même s'il aime beaucoup les autres membres de la famille et adore les câlins, il accourt dès que je l'appelle et il me répond lorsque je lui parle... Oui, oui! (rire) Nous les avons adoptés tous les deux à la SPCA et nous les considérons comme des membres à part entière de notre famille.

11005533_816588678411378_235980402_n

 

 

 

BIBLIOGRAPHIE

51587_aj_m_715Roman 

  • Malina mi-sorcière mi-fée, Éditions Z’ailées, 2014

            Un beau conte qui réconcilie la part de lumière et la part d'ombre qu'il y a en chacun de nous.

Collectifs

  • Les mystères de Brudos, collectif 6, Chalet des Brumes, Éditions Les Six Brumes, 2014
  • Les naufragés de Dakta, collectif Dix ans d’éternité, Éditions Les Six Brumes, 2014

Nouvelles

  • Marie-Amélie, Solaris #191, 2014
  • Les doigts immobiles, webzine Corbeau #3, 2014
  • Le Passeur, Solaris #189, 2014
  • Jeu de patience, Alibis #49, 2014
  • En souvenir de Tatie, Recueil « En toutes lettres » publié par la Ville de Blainvlile, 2013
  • Les naufragés de Dakta, Brins d’éternité #35, 2013
  • L’héritier, Recueil « En toutes lettres » publié par la Ville de Blainville, 2012
  • Désert vorace, Brins d’éternité #33, 2012
  • Belle Justine, Virages #60, 2012
  • Réparation, Horrifique #75, 2011
  • Jeu de patience, Moebius #125, 2010
  • Une lettre en héritage, Virages #51, 2010
  • Témoignage d’Yves paru dans le recueil de témoignages d’Henriette Pesant, Rouler sa vie… autrement, 2009

PRIX LITTERAIRES

  • 1ere place au Défi d’écriture Au-delà du Réel de la Zone d’écriture Radio-Canada, 2012, Renaissance
  • 1ere place au Prix littéraire Guy-Bélisle 2010, Un souper de roi
  • 1ere place au Prix littéraire Guy-Bélisle 2009, Le canard chanceux
  • 3e place au Prix littéraire Guy-Bélisle 2008, Expédition au Manoir Globensky

Pour suivre cette auteure sur son blogue : http://laplumevolage.blogspot.com

15 février 2015

Fleur exotique : Lys (ou lis) araignée

Hymenocallis littoralis - Lys araignée

Cette plante exotique parfumée fleurit toute l'année. C'est au début janvier, à Cayo Santa Maria (Cuba), que celle-ci a été photographiée. On connait cette fleur sous différentes appellations :

  • « Hymenocallis littoralis » ou « Pancratium littoralis » en latin
  • « Lirio araña » en espagnol
  • « Beach Spider Lily » en anglais

En français, elle porte également plusieurs noms :

  • Hyménocalle
  • Ismène
  • Jonquille des mers
  • Jonquille du Pérou
  • Lis de mer
  • Pancratier

Le lys araignée est originaire d’Amérique du Sud, plus précisément des régions côtières du Mexique et du Guatemala. 

Il est à noter que, comme tous les bulbes, celui du lys araignée est toxique en cas d'ingestion. On tire cependant de cette plante la pancratistatine, découverte en 1984 en Arizona, qui déclencherait le programme de suicide des cellules cancéreuses (apoptose) sans être toxique.

12 février 2015

Citations sur le thème des chiens

chienbaskerville

« C'était un chien, un chien énorme, noir comme du charbon, mais un chien comme jamais n'en avaient vu des yeux de mortel. Du feu s'échappait de sa gueule ouverte; ses yeux jetaient de la braise; son museau, ses pattes s'enveloppaient de traînées de flammes. Jamais aucun rêve délirant d'un cerveau dérangé ne créa vision plus sauvage, plus fantastique, plus infernale que cette bête qui dévalait du brouillard. »  (Sir Arthur Conan Doyle, Le chien des Baskerville)

« Il était un chien, pas un homme, un simple animal qui en temps voulu deviendrait mon ami, emplirait mon esprit de fierté, de drôleries et d’absurdités. Il était plus proche de Dieu que je le serais jamais, il ne savait ni lire ni écrire, et cela aussi était une bonne chose. C’était un misfit et j’étais un misfit. J’allais me battre et perdre ; lui se battrait et gagnerait. Les grands danois hautains, les bergers allemands arrogants, il leur flanquerait une bonne dérouillée (…) » (John Fante, Mon chien stupide)

9782709628891« J'aime bien les chiens. On sait toujours ce qu'ils pensent. Ils ont quatre humeurs. Content, triste, fâché et concentré. En plus, les chiens sont fidèles et ils ne disent pas de mensonges parce qu'ils ne savent pas parler. » (Mark Haddon, Le bizarre incident du chien pendant la nuit)

« Les amoureux des animaux étaient une espèce humaine particulière, généreux d'esprit, pleins d'empathie, peut-être un peu enclins au sentimentalisme et avec un coeur grand comme un ciel sans nuages. » (John Grogan, Marley et moi : mon histoire d'amour avec le pire chien du monde)

« Pendant la plus grande partie de ma vie d'adulte, j'avais subi avec un ennui incommensurable les histoires décervelantes que les gens racontent sur leurs chers animaux familiers, des histoires relevant dans bien des cas de l'hallucination plutôt que du récit objectif. "Il dort avec nous et lit le journal." "Il allume la télé à six heures trente précises tous les soirs !" "Elle utilise les cabinets!" Or maintenant que je sortais promener Otis, il m'arrivait souvent de m'arrêter en route pour bavarder avec d'autres propriétaires de chiens, trouvant tout naturel de passer quinze ou vingt minutes à parler en détail de leur alimentation, leur transit intestinal et des petits gestes adorables qu'ils faisaient avec leur patte ou leurs grotesques oreilles hirsutes. »  (Stephen McCauley, Qui va promener le chien?

album-cover-large-19592

« Au fur et à mesure du dressage...jour après jour...on voit Yûko devenir de plus en plus souriante... On la sent totalement heureuse de marcher, dehors avec son chien. En voyant ça, cela m'a donné une grosse envie de mieux connaître le labrador retriever. J'ignorais qu'un chien pouvait évoluer dans un tel environnement.
- Je n'avais jamais vu Yûko...épanouie comme cela. Pour les non-voyants, leur chien guide...n'est pas seulement un chien. C'est un ami...un partenaire de vie...c'est la moitié d'eux-même. En exagérant à peine...on peut dire que c'est leur lumière. »  (Taniguchi et Itsura Inami, Les enquêtes du limier, tome 1 « Chien d’aveugle »)

10 février 2015

Fleur exotique : Petit flamboyant

Caesalpinia pulcherrima - Petit flamboyant (2)

Le Petit flamboyant porte le nom de « Caesalpinia pulcherrima » en latin. Son nom générique « Caesalpinia » lui a été donné en l’honneur d’Andrea Cesalpino (1524‑1603), un botaniste et philosophe italien.

Cet arbuste aux fleurs colorées est connu en français sous différentes appellations, dont « Fleur de paon », « Orgueil de Chine », « Macata » ou « Baraguette ».

En espagnol, on l'appelle « Poinciana » ou « Pequeño flamboyant ». Alors que son nom anglais est « Red Bird of Paradise ».

p-Caesalpinia pulcherrima 'flava' - Petit flamboyant jaune

Originaire des régions tropicales chaudes d'Amérique, le Petit flamboyant est l'emblème de la Barbade, où on le nomme « Pride of Barbados ». Il est à noter que ses graines sont toxiques, mais que ses fleurs auraient des propriétés médicinales.

Après la saison des fleurs, vient celle des fruits. Ceux du petit flamboyant sont de larges gousses plates, d'environ 10 cm. D'abord vertes, elle brunissent par la suite.

(Source : http://www.aujardin.info/plantes/caesalpinia-pulcherrima.php)

Portrait d'auteure : Sophie-Luce Morin

10620589_10205406662024909_9131321883406720135_n

Cette auteure et conférencière, originaire de Hauterive, est animée par la passion. En fait, je devrais plutôt dire les passions... En effet, Sophie-Luce Morin se passionne non seulement pour les mots et les livres, mais également pour la musique, les humains, la nature, le jardinage et le vélo.

Titulaire d'une maîtrise en études littéraires, Sophie-Luce fait une entrée remarquée sur la scène littéraire québécoise, décrochant le prix de la meilleure nouvelle en 2000 avec La scatola nera. De plus, son premier roman Écris-moi en bleu est salué par la critique.

Diplômée en thérapie émotivo-rationnelle, Sophie-Luce utilise l’humour afin d’amener le lecteur à explorer différentes avenues pour vivre un plus grand bonheur. Sa trilogie Ma Mercedes contre un tracteur prouve d'ailleurs que les romans d’apprentissage peuvent aborder avec le sourire des questions fondamentales.

1. Dans quelle région habitez-vous? 

J’habite dans l’Ouest-de-l’Île de Montréal.

2. À l’école primaire, quelle était votre matière préférée?

Le français et les arts plastiques, ex aequo !

3. Enfant, qui était votre auteur favori?

Enid Blyton. Elle a écrit notamment Le Club des Cinq (en anglais : The Famous Five) et Le Clan des Sept (en anglais : The Secret Seven). Clique sur ce lien pour en savoir davantage sur cette auteure : http://fr.wikipedia.org/wiki/Enid_Blyton

4. Quels fruits et légumes aimeriez-vous manger presque tous les jours?

J’ai un faible pour les petits fruits (bleuets, mûres, framboises, surtout !), plusieurs variétés de raisins, les cerises, les cerises de terre, les prunes, les pêches, quelques variétés de pommes, les mangues et j’en passe ! Pour les légumes, ma préférence va aux piments rouges, aux courges, aux tomates cerises, aux betteraves, au chou Bok choy, aux haricots verts, au maïs, à la patate douce, aux topinambours et à plusieurs autres !

5. Avez-vous un animal de compagnie?

Non. Peut-être, un jour…

BIBLIOGRAPHIE

    Albums (Jeunesse)

Et alors ?, Sophie-Luce Morin & André Rivest, Éditions Mont-Royal, collection "Le Raton Laveur", 1998 (Réédité en 2004)

51wdwme5cvl__sl500_aa240_1Résumé

Julie est en maternelle. Aujourd’hui, il fallait dessiner les animaux de la maison. Mais Julie n’a pas d’animaux. Pour ne pas paraître ridicule aux yeux de ses compagnes et compagnons de classe, elle va fabuler un peu… Et alors ? Alors, Julie devra prouver la véracité de tout ce qu’elle avance.

Ce livre s’est classé parmi les six meilleurs albums canadiens francophones de l’année 2000 sur le palmarès de Communication-Jeunesse.

Son Altesse Camille 1re, Sophie-Luce & André Rivest, Éditions Mont-Royal, collection "Le Raton Laveur", 2000 (Réédité en 2004)

Résumé

51ug556vs9l__sl500_aa240_6Camille est une petite fille très rêveuse. Aussi, le jour où son horoscope lui annonce la réalisation de son rêve, se voit-elle déjà transformée en princesse. Rien ne sera plus comme avant, pense-t-elle, ce ne sera sûrement pas facile pour papa et maman. Mais ceux-ci voient la chose différemment.

À Sarah de Léo, Sophie-Luce Morin & Bruno St-Aubin, Éditions Mont-Royal, collection "Le Raton Laveur", 2002 (Réédité en 2004)

Résumé

51migus903l__sl500_aa240_4Pour l’anniversaire de Sarah, ses amis décident de faire un bonhomme de neige qu’ils nomment Léo, comme le petit nouveau de la classe. De moqueries en jeux de mots, les enfants s’amusent follement aux dépens du petit garçon roux qui porte des lunettes et qui bégaie. Sarah, elle, ne trouve pas ça drôle du tout. En réalité, pour sa fête, on dirait bien que Sarah va se faire un nouvel ami très gentil qui ne lui déplaît pas le moins du monde ! Un album sur la différence et l’intimidation.

    Romans (Jeunesse)

Comme le vent, Cornac, Montréal, 2011 (7 – 11 ans)

Résumé

JLI3918820

Alizée, la petite sœur d’Alec, vient juste de mourir d’une leucémie. Alec est vraiment triste, mais il se sent aussi très seul et coupable. À la maison comme à l’école, rien ne va plus. Et Alec a l’impression que personne ne peut le comprendre. Pourtant, Alizée est toujours là, cachée dans son cœur et ses souvenirs. C’est ce que monsieur Legros, le directeur de l’école, va lui faire découvrir d’une manière très originale. Un petit roman illustré bouleversant et rempli de sagesse sur la mort d’un proche pour les plus jeunes.

Disponible en ligne : http://www.ruedeslibraires.com/livres/comme-vent-185649.html    

     Série "Pétula" publiée aux Éditions Cornac (Pour les 7 à 10 ans)

Petaluda et la princesse Itzel, 2012

Résumé

JLI3918903

À la maison, il y a des règlements : je suis obligée d’aller jouer dehors tous les jours. Et je ne peux pas passer plus de trente minutes devant mon ordinateur. Heureusement qu’à deux pas de chez moi se trouve un boisé. Au fil du temps, c’est devenu mon lieu préféré. C’est d’ailleurs près du grand chêne que j’ai rencontré d’un papillon très spécial de la famille des monarques. Il est l’ami des têtes couronnées, des sages et des grands de ce monde. Ça ne pouvait mieux tomber parce que j’adore les papillons et les voyages. Et que j’ai toujours rêvé d’être une princesse! Ensemble, nous partons pour le Mexique, dans le royaume secret de la princesse Itzel. Est-ce que tu nous accompagnes dans cette première aventure ? Dis OUI ! On t’attend. XXX

Disponible en ligne : http://www.ruedeslibraires.com/livres/petaluda-1-petaluda-princesse-itzel-241912.html

Petaluda et Aponi, la fille du chaman, 2012

    "Tout sur cette terre a une âme. De la mouche à l'ours. Du chêne au roseau."

Petaluda et la princesse Emiko, 2012

    "On a beau être une princesse, on n'a pas tout !"

Petaluda et la princesse du Nil, 2012ACH003243620

Résumé

Ma vie est remplie de surprises! Dans cette quatrième aventure, mamie Hortense m’offre un livre sur l’Égypte dans lequel je trouve Shaka, à la page 49. Accompagnée de mon ami papillon, je pars rejoindre la princesse Cléopâtre et son ami Téos, afin de découvrir les trésors de la ville la plus moderne de l’Antiquité: Alexandrie. Mon périple, cependant, ne s’arrête pas là. Au cours d’une excursion en mer, je rencontre Gaélia, une sirène dotée d’un pouvoir extraordinaire. Je ne t’en dévoilerai pas davantage; mais, crois-moi, c’est une histoire que tu ne pourras cesser de lire avant d’en connaître la fin ! En passant, sais-tu pourquoi le Sphinx n’a plus de nez ? Ouvre ce livre pour élucider ce mystère! On t’attend. XXX

Disponible en ligne : http://www.ruedeslibraires.com/livres/petaluda-4-petaluda-princesse-nil-274782.htmlpetaluda_t6_c1

Petaluda au château de Berlin, 2013

Petaluda au Carnaval de Venise, 2014

    Romans (adultes)

Écris-moi en bleu, Éditions Michel Brûlé, 2009

ach003344864-1373304326-320x320Ma Mercedes contre un tracteur – tome 1, Andara éditions, 2013

Ma Mercedes contre un tracteur – tome 2, Andara éditions, 2014

N.B. Le tome 3 sera disponible sous peu...

    Nouvelles & Fragments

« La scatola nera », XYZ, la revue de la nouvelle, Montréal, 2000

    Lauréate de la meilleure nouvelle 2000

« Entre la mémoire et l’imaginaire » in Petites malices et grosses bêtises, Pierre Tisseyre,  Montréal, 2001

« Noces de cendre », Virages, La nouvelle en revue, Toronto, 2001

« Délice au thon » in Mille millions de misères, Vents d’Ouest, Hull, 2002

« Fred va peut-être se décider à prendre le train, hein Fred ? » in Brèves littéraires, Laval, 2003

« Toute une vie à éviter Lucifer », in SODEP (Société de développement des périodiques culturels québécois), Montréal, 2007

    Essais

L’écriture matricielle, d’après “ Des anges mineurs ” d’Antoine Volodine 

   Présenté à l’Université SUNY à Buffalo (U.S.A.), mars 2002.

La face cachée 

   Présenté à l’Université du Québec à Montréal dans le cadre de  « Territoires féminins », Montréal, décembre 2003.